Salaires

Argent public : quels sont les fonctionnaires les moins bien payés en France ?

4 min

10% des agents publics gagnent moins de 1500 euros mensuels selon les chiffres du dernier rapport de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), publié en décembre.

Guichet
Guichet pour obtenir une autorisation provisoire de séjour pour les Ukrainiens, Préfecture des Alpes-Maritimes,

Si le salaire net moyen des fonctionnaires français en 2021 était de 2431 euros, d'après le dernier rapport de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) publié en décembre 2023, la fonction publique reste affectée par un problème global de rémunération. Selon les résultats d’un sondage BVA pour la Casden-Banque populaire du 1er juillet 2022, la moitié des fonctionnaires estiment qu'ils sont « assez mal payés » et 18% qu'ils sont « très mal payés ».

Parmi les agents de la fonction publique en équivalent temps plein (ETP), 10% avaient un salaire net inférieur à 1508 euros en 2021 –  soit à peine plus qu’un SMIC mensuel – et 25 % un salaire inférieur à 1 772 euros. Dans la plupart des cas, il s'agit de fonctionnaires de catégorie C appartenant à la fonction publique territoriale (FPT) :  les agents des espaces verts, accueil des mairies, nettoyage des hôpitaux, les ATSEM dans les écoles maternelles, les conservateurs territoriaux de bibliothèques ou encore les auxiliaires de puériculture ou de personnes âgées. Selon le sondage BVA, près de sept fonctionnaires territoriaux sur dix (67%) déclarent que les fins de mois sont difficiles. Mais dans la fonction publique hospitalière (FPH) et la fonction publique d’État (FPE), les bas salaires sont également nombreux. Le salaire des infirmiers diplômés de l’État de la FPH en début de carrière ne dépasse même pas les 2000 euros bruts mensuels. Idem chez les agents administratifs des finances publiques de la FPE qui ne touchent pas plus de 1800 euros nets en début de carrière…

Pourtant, l’année 2023 l’a montré, malgré des mesures conjoncturelles en faveur des agents pour compenser l’augmentation du pouvoir d’achat – revalorisation de 1,5% au 1er juillet 2023 et cinq points d’indice soit 25 euros au 1er janvier 2024 –  des écarts importants de salaires ont...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous