Médecine

Les formations du personnel de santé en proie à des organismes douteux

6 min

Dotée d’une enveloppe de plus de 190 millions d’euros par an d’argent public, l’Agence nationale du développement professionnel continu est censée assurer l’obligation de formation du personnel de santé.

illustration formation médicale
L'État alloue à l'ANDPC un peu moins de 200 millions d’euros par an. L’objectif est de financer les formations des médecins, et, plus globalement, de tout le personnel de santé, par le biais de centres de formation.Illustration. Canva

L’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) devait être la solution aux problèmes du monde médical depuis le scandale du Médiator. En juin 2010, le médicament anti-diabétique est accusé d’avoir provoqué la mort et l’empoisonnement de très nombreuses personnes, pendant plus de trois décennies, malgré les alertes répétées sur sa dangerosité. L'État décide alors de rendre obligatoire la formation continue des médecins.

L’ANDPC est créée, et l’État lui alloue un peu moins de 200 millions d’euros par an. L’objectif est de financer les formations des médecins, et, plus globalement, de tout le personnel de santé, par le biais de centres...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous