Qualirépar

Qualirépar : un label qui n'a pas fait ses preuves

Chloé L’Afféter
5 min

La prime de réparation introduite en 2022 par le gouvernement se révèle être un échec. En un an, la facture de réparation des équipements des ménages français a  flambé de 15 %.

Le taiwanais Acer
Le taiwanais Acer est un des rares constructeurs informatiques a assurer son propre service après vente en France. En 2019, Acer annonce avoir réparé 60 000 appareils

En décembre 2022, le gouvernement a introduit une prime de réparation afin d'encourager les consommateurs à réparer leurs appareils électroménagers au lieu d'opter pour l'achat de nouveaux produits. Cette mesure anti-gaspillage, vise à permettre aux citoyens français de réaliser des économies en prolongeant la durée de vie de leurs équipements. Cette mise en place n'a pourtant en rien empêché l'augmentation des prix et de la main d’œuvre en 2023. La hausse se chiffre, à ce jour, entre 10 et 15 %.

Instauré par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, le bonus réparation a pour objectif de combattre l'obsolescence programmée et de promouvoir une consommation plus responsable parmi les citoyens français. Le bonus réparation fait partie intégrante d'une vaste initiative de lutte contre le gaspillage. En vigueur depuis février 2020, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) contribue à renforcer l'accessibilité aux services de réparation pour les petits et grands appareils électroménagers. Elle incite les consommateurs à se tourner vers un réparateur agréé. Le bonus réparation équivaudrait à près de 20 % du coût total de la réparation selon le ministère de l’économie. Il prend ainsi la forme d’une aide financière, dont le montant oscille entre 15 et 60 euros selon le type d’appareil à réparer. Afin de bénéficier de ce bonus réparation, il est néanmoins essentiel de faire appel à un réparateur agréé « QualiRépar ».

Tous les professionnels spécialisés dans la réparation d'appareils électroménagers ont la possibilité de solliciter l'attribution de ce label et d'être répertoriés dans un répertoire dédié, sous réserve de respecter les critères de labellisation. Le réseau compte aujourd’hui plus de 1500 professionnels titulaires du label QualiRépar ou agréés, présents dans diverses régions de la France.

Indignation des associations de consommateurs

Ce label, censé représenter une forme de garantie et encourager la réparation, se...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous