Transports

Quel avenir pour les projets de « RER métropolitains » ?

6 min

« Doubler la part du mode ferroviaire dans les déplacements du quotidien autour des grands pôles urbains », telle est l’ambition que se donnait la France au moment de voter la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), promulguée le 26 juin 2019. Idée y avait notamment été lancée de « favoriser la réalisation de projets de RER métropolitains », un type de réseau qui, dans l’Hexagone, n’existe aujourd’hui qu’en Île-de-France alors que l’on en retrouve dans nombreuses grandes villes européennes. Le 27 novembre 2022, le président de la République Emmanuel Macron répétait l’ambition de « développer un réseau de RER dans les dix principales villes françaises ».

RER
Des rames Regiolis circulent déjà sur le REME, le RER strasbourgeois en cours de déploiement. Nelso Silva / Flickr, CC BY-NC-ND

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.


« Doubler la part du mode ferroviaire dans les déplacements du quotidien autour des grands pôles urbains », telle est l’ambition que se donnait la France au moment de voter la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), promulguée le 26 juin 2019. Idée y avait notamment été lancée de « favoriser la réalisation de projets de RER métropolitains », un type de réseau qui, dans l’Hexagone, n’existe aujourd’hui qu’en Île-de-France alors que l’on en retrouve dans nombreuses grandes villes européennes. Le 27 novembre 2022, le président de la République Emmanuel Macron répétait l’ambition de « développer un réseau de RER dans les dix principales villes françaises ».

Plus récemment, la loi relative aux Services express régionaux métropolitains (SERM) a été promulguée en décembre 2023 afin d’établir un cadre législatif. La proposition de loi SERM déposée au Parlement en avril 2023 a concordé avec le lancement du réseau Objectif RER métropolitain, qui vise à fédérer autour de la mise en œuvre des projets dans les territoires candidats. Frédéric Aguilera, vice-président en charge des Transports de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a, par exemple, annoncé il y a quelques jours sur X (anciennement Twitter) le dépôt imminent d’une candidature pour un « RER Clermont-Auvergne » et pour quatre autres métropoles de la région.

Il n’empêche que la mise en œuvre des futurs projets candidats demeure tributaire de multiples incertitudes. Elles font l’objet de plusieurs contributions, dont les nôtres.

Strasbourg, un lancement en demi-teinte

La première agglomération à avoir engagé un projet de ce type est celle de Strasbourg. L’idée était portée depuis 2017 par l’ASTUS, une association alsacienne d’usagers des transports, et les autorités ont officiellement lancé le 11 décembre 2022 le REME, le réseau express métropolitain européen. Le premier...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous