Culture

Harrison Ford à Factuel : « Des possibilités de me revoir dans un prochain "Indiana Jones" ? Non »

Laurent Gahnassia
2 min

L’aventurier le plus illustre du 7e art est de retour. Indiana Jones et le cadran de la destinée sort mercredi 28 juin dans près de 650 salles de cinéma en France. Factuel a participé à la conférence de presse cannoise qui accompagnait la présentation mondiale du film.

harrison ford cannes
Des possibilités de me revoir dans de prochains éventuels épisodes d‘Indiana Jones ? Non.

Lors de la toute première présentation mondiale d’Indiana Jones 5 à Cannes, où Factuel était présent, nous avons eu la chance de participer à la conférence de presse donnée par l’équipe du film. Harrison Ford, toujours impressionnant et charismatique, a accepté de répondre à nos questions sur le temps, l’une des thématiques du film, et les avancées technologiques récentes au cinéma, qui permettent beaucoup de choses mais qui, selon l’acteur, ne prolongeront pas son bail sous les traits d’Indiana Jones.

« La technologie a évolué à un stade où, en ce qui me concerne, on peut se transformer de façon tout à fait réaliste. Et là, c’était mon visage... C’est quelque chose de magique : ce à quoi je ressemblais il y a 35 ans. C’est juste un peu comme une ruse, un "truc" soutenu par une histoire. D’un certain point de vue, ce n’est ni émotionnellement réel ni honnête, estime-t-il. Mais je suis réellement heureux de cette situation. Je n’ai pas de regret sur le passé. Je ne me dis pas que j’aimerais être à nouveau comme j’étais avant. Je suis réellement heureux de l’âge que j’ai et j’apprécie beaucoup d’être plus âgé ; c’était bien d’être jeune mais je pourrais très bien aussi ne plus être là ! Et je travaille encore. Donc tout va bien, merci. »

Présenté hors compétition au dernier Festival de Cannes, Indiana Jones et le cadran de la destinée est une belle réussite qui ravive la flamme de la saga en réinventant le plaisir du cinéma « pop-corn ». Outre son scénario haletant, en guise d’incroyables voyages dans le temps et l’espace, la séquence flashback d'ouverture où, par la grâce et la magie de la technologie numérique, Harrison Ford apparaît jeune et fougueux comme dans les...

Nos recommandations

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous