Transports

Avion, voiture, train… Les offres low cost ne sont plus forcément les meilleures

Chloé L’Afféter
8 min
3 effets

La crise économique et l’inflation ont-elles eu un impact sur les offres de voyages low cost ? Sont-elles restées attractives malgré les hausses de prix ? Tour d’horizon des différentes possibilités qui s’offrent aux vacanciers.

tgv ouigo
Une rame TGV Duplex Ouigo.PATRICK LEVEQUE/SIPA

L’été 2023 comptera quasiment autant de vacanciers que les saisons précédentes. Les Français sont, en moyenne, 62% à en profiter pendant ces mois de juillet et d'août. Selon une enquête Opinion Way pour l’entreprise de centres automobiles Point, 68% des vacanciers partent cet été en voiture personnelle, 22% en transports collectifs (train, bus, car ou covoiturage) et 20% en avion.

Réaliser des économies sur les transports via les compagnies dites « low-cost » est une solution qui s’est imposée depuis plusieurs années. Mais, dans un contexte d’inflation majeure, cette option est-elle toujours viable ?

En avion, les prix du low cost et des compagnies traditionnelles sont proches

Alors que le salon de l’aéronautique vient de présenter les premiers avions à hydrogène ou 100% électrique, l’avenir d’une aviation moins polluante et moins cher se dessine. La route est, toutefois, encore longue. À ce jour, le constat qui s'impose est une augmentation moyenne de 40% des prix des billets d’avion. Une majoration des tarifs due à l’envolée du prix du kérosène. Les chiffres se recoupent parfaitement, puisque le coût du kérosène s’est lui aussi envolé de 40% par rapport à la période pré-pandémie. Dans ce contexte compliqué, les compagnies low-cost ont également dû faire augmenter leurs tarifs de façon conséquente face aux prix des carburants et de la main-d’œuvre.

L'avion low-cost a connu une popularité croissante au cours des dernières décennies. Le concept a vu le jour aux États-Unis en 1990 et s’est popularisé en France dès le début des années 2000. Ces compagnies aériennes proposent souvent des tarifs compétitifs en éliminant certains services et commodités (bagages enregistrés, sélection de sièges, repas à bord, etc.), permettant de réduire les coûts pour les passagers. Pour récupérer leurs clients attirés par ces offres, les compagnies aériennes traditionnelles ont également ajusté leur modèle économique pour proposer des tarifs...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous