Société

Gaza : le Hamas « condamne » la Gay Pride « abominable » de Jérusalem

Jonathan Serero
4 min

Alors que s’organise jeudi 1er juin la marche des fiertés à Jérusalem, le Hamas, au pouvoir à Gaza, a publié un communiqué pour la « condamner fermement ». Contacté par Factuel, un cadre de l’organisation islamiste la juge « perverse et abominable ».

Gay pride
La marche des fiertés de Jérusalem, le 2 juin 2022.SOPA Images/SIPA

En Israël,

« Perverse et abominable. » C’est par ces mots que le Hamas qualifie la marche des fiertés organisée ce jeudi à Jérusalem. « Nous condamnons fermement le fait que les autorités d’occupation fascistes autorisent l’organisation d’une marche provocatrice pour les “homosexuels”, qui doit errer dans les rues de Jérusalem occupée », juge dans un communiqué de presse Abdul Latif al-Qanou, le porte-parole du mouvement islamiste au pouvoir à Gaza depuis 2007. « Le Hamas appelle le peuple palestinien à faire face et à s'y opposer afin de protéger le caractère arabe de Jérusalem et le caractère musulman de la mosquée Al-Aqsa », ajoute-t-il.

Contacté par Factuel, Abdelatif Kanoa, un autre porte-parole du Hamas, explique le jugement de l’organisation sur ce rassemblement en faveur des communautés LGBT. « Nous nous opposons fermement à l’organisation par les autorités d'occupation fascistes de cette marche perverse et abominable, d’autant qu’elle doit se tenir dans les rues de Jérusalem occupée, proche de la Mosquée sainte d’Al Aqsa », déclare-t-il.

Pour s’y opposer, le cadre de l’organisation appelle « les États membres de la Ligue arabe et de la coopération islamique à se joindre aux condamnations concernant ces violations du territoire de Jérusalem, lieu saint de l’islam ». Et d’ajouter : « Il y a bien des institutions et d’autres partis qui ont tenté l’année dernière d’organiser des activités ou autres manifestations en faveur de la communauté homosexuelle, mais ils ont été vite réprimés ou menacés par notre population qui rejette ces tendances sexuelles atroces. »

Le Hamas et son porte-parole considèrent l’homosexualité comme « une abomination autorisée par Israël pour souiller le sol saint de Jérusalem ». Un avis partagé par une large majorité de la population palestinienne, selon un sondage publié en 2022 par l’institut d’enquête Le baromètre arabe : seulement 5% des habitants de la Bande de Gaza et de Cisjordanie se disent prêts à...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous