États-Unis

Les médias anglo-saxons s’enflamment sur la rencontre du couple Macron

3 min

Dans un entretien à Paris Match, Brigitte Macron revient sur sa rencontre avec son mari, alors qu’il était âgé de de 15 ans. Les presses britannique et américaine paraissent choquées par la différence d’âge du couple, pourtant connue depuis longtemps.

macron couple
Brigitte Macron a accordé un entretien à Paris Match, dans lequel elle revient sur sa rencontre avec le chef de l’État, alors qu’il était âgé de de 15 ans.Jacques Witt/SIPA

La parution dans Paris Match d’un entretien fleuve de Brigitte Macron, le 16 novembre 2023, a rappelé à la presse anglo-saxonne les circonstances de la rencontre du couple présidentiel, il y a près de 30 ans. Emmanuel Macron était âgé de 15 ans et son épouse de 40 ans. Professeur de lettres et d’art dramatique, elle a fait la rencontre de celui qui deviendra en 2007 son époux au sein du lycée La Providence d’Amiens.

Si les médias français tendent généralement à romancer cette histoire, les médias anglo-saxons insistent, eux, sur la différence d’âge du couple, qui semble les choquer. Certains parlent même de « détournement de mineur ».

« Les Macron sont une exception »

Au Royaume-Uni, The Sun et le Daily Telegraph évoquent cet entretien de la « French First Lady ». « Leur relation, qui a causé un énorme scandale dans la petite ville [Amiens], a continué de se développer », raconte l’article du Sun. Elle affirmait ainsi « avoir la tête en vrac » lors de sa rencontre avec Emmanuel Macron. De son côté, le Daily Telegraph titre sur une citation de l’épouse du chef de l’État : « Je pensais qu'Emmanuel, 15 ans, tomberait amoureux de quelqu'un de son âge. »

Dans un édito du 19 novembre, The Guardian établit un parallèle avec un film de Todd Hynes, sorti en salles il y a quelques jours, May December. Dans un article titré « Les Macron sont une exception », un journaliste compare la rencontre du couple Macron avec cette histoire retraçant l’idylle d’une femme de 34 ans avec un adolescent de 12 ans. « Une interview avec la femme du président français contraste avec le film May December sur un tabou qui est l’abus de pouvoir », juge le journaliste, dans une réflexion sur l’emprise des professeurs.

L’esprit « en désordre » de Brigitte Macron

Même...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous