Moyen-Orient

Qui sont les Houthis, cette milice yéménite visée par les frappes américaines et britanniques ?

5 min

Les Houthis, également connus sous le nom d’Ansar Allah (ou « partisans de Dieu »), sont un groupe militaire qui exerce actuellement un contrôle de facto sur la majeure partie du nord du Yémen. Formée dans les années 1990, la milice porte le nom de son fondateur, Hussein Badreddin al-Houthi, et suit la branche zaïdite de l’islam chiite, qui représente 20 à 30 % de la population du Yémen.

Manifestation dans la capitale Sanaa
Manifestation dans la capitale Sanaa, contrôlée par les houthis, le 12 janvier 2024, à la suite des frappes des forces américaines et britanniques, Le portrait est celui de Hussein al-Houthi, tué en 2004, qui a donné son nom au mouvement. Mohammed Huwais/AFP

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.


Les dirigeants du groupe sont issus de la tribu Houthi, qui fait partie de la confédération Bakil, la plus grande des trois grandes confédérations tribales du Yémen avec les Hashid et les Madhaj. Alors que les États-Unis et le Royaume-Uni ont effectué une série de frappes militaires contre le groupe yéménite, après une série d’attaques menées par la milice contre des navires de la mer Rouge, voici quatre choses qu’il faut savoir au sujet des Houthis.

1. Pourquoi les Houthis se sont-ils formés ?

Pour comprendre la montée en puissance des Houthis, il convient tout d’abord de retracer l’histoire mouvementée du Yémen. Depuis sa création en 1990, le Yémen a peiné à édifier un État unifié et efficace, et a été en proie à la faiblesse de ses institutions et de son nationalisme, à l’insurrection et au sécessionnisme.

La région qui comprend aujourd’hui le Yémen a été divisée en deux territoires, le nord et le sud du XIXe siècle à 1990. Après l’effondrement de l’empire ottoman, le Yémen du Nord est devenu indépendant en 1918 tandis que le sud du Yémen est resté sous contrôle britannique jusqu’en 1967 avant de gagner son indépendance cette année-là sous le nom de République démocratique populaire du Yémen (Yémen du Sud), au régime marxiste et soutenu par l’URSS. Les deux Yémens ont ensuite été unifiés en 1990.

Les identités tribales restent fortes, en particulier dans le nord, et de nombreux groupes différents ont détenu le pouvoir dans l’histoire de la région. Les chiites zaydites se sont battus pendant des milliers d’années pour le contrôle du territoire que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Yémen, avec un certain succès. Aujourd’hui, sous l’égide des Houthis, ils contrôlent...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous