Ukraine

Ukraine : des soldats revenus de Bakhmout témoignent

5 min

TEMOIGNAGES - Factuel a recueilli les témoignages de 3 soldats tout juste rentrés de Bakhmout, la ville du Donbass où s’est déroulée la bataille la plus longue et la plus féroce de la guerre.

Ukraine
Maksud, Aro, Dmitri et VudiGeoffroy Antoine / FACTUEL

De notre envoyé spécial en Ukraine,

Ils s’appelent Maxsud, Aro et Vudi. Ils ont entre 18 et 26 ans et sont tous les trois combattants au sein de l’unité « Da Vinci Wolfes », un bataillon militaire réputé dans toute l’Ukraine pour ses performances sur la ligne de front. Ces 10 derniers mois, ils ont combattu à Bakhmout et dans ses environs. « Un enfer », selon leurs mots, qui a « coûté la vie » à beaucoup de leurs camarades. Combats urbains dans une ville ravagée, affrontements dans des tranchées gelées et boueuses, nuits de quelques heures, tirs d’artillerie incessants… les trois jeunes soldats nous racontent ces 10 mois de combat.

Maxsud, 18 ans : « Bahkmout a été ma première affectation »


Maksud, 18 ans
Geoffroy Antoine/Fatuel
Maksud, 18 ans


« Un obus de 120 mm a éclaté à quelques mètres de moi », raconte Maxsud. « J’ai été miraculé, je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas mort », lance le jeune homme de 18 ans, esquissant un demi-sourire, avant de poursuivre : « Mon ami, lui, est mort sur le coup. Il y avait de la poussière partout, j’ai perdu le reste de mon unité. J’ai été déclaré mort par le commandement. » Par miracle, Maxsud s’en est sorti avec une blessure ouverte à la cheville et plusieurs contusions aux doigts. Seul et blessé, il a retrouvé le chemin de son camp. « Lorsque j’ai retrouvé mon unité, mon chef m’a regardé et m’a dit : “Maksud ? Tu es un zombie ?” » Maksud a expérimenté pour la première fois la rudesse du combat. « Bahkmout a été ma première affectation. Alors, évidemment, je ne l’oublierai jamais. Et vous savez quoi ? Mon unité et moi allons y retourner la semaine prochaine ! », lance-t-il, sûr de lui.

Aro, 20 ans : « Il n y’a jamais un seul moment de répit »


Aro, 20 ans.
Geoffroy Antoine/Fatuel
Aro, 20 ans.


Si Maksud, du haut de...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous