Internet

40% des 13-24 ans ne pourraient pas se passer de TikTok

2 min

Alors que les réseaux sociaux sont pointés du doigt au lendemain des émeutes, une étude marketing vient illustrer en chiffres leur impact grandissant auprès des jeunes.

réseaux sociaux émeutes

Agence spécialisée en médias sociaux et influence, No Scroll by Influence4You vient de publier une étude intitulée « TikTok vs. Instagram », basée sur 1666 interviews réalisées en avril dernier. Destinée d’abord aux annonceurs publicitaires (121 marques ont notamment répondu), cette étude comporte un volet sur les usages et les comportements des utilisateurs des réseaux sociaux. À l’heure où TikTok, Snapchat, Twitter ou Telegram sont accusés d’avoir contribué à amplifier les émeutes en France – conduisant le gouvernement à réfléchir à une éventuelle régulation des réseaux sociaux –, il est intéressant de mesurer la place que ceux-ci ont pris dans la vie des Français, particulièrement chez les 13-24 ans.

Premier constat, les moins de 24 ans ont des comportements particuliers. Facebook est « mort à leurs yeux », décrit l’étude. Le réseau de Mark Zuckerberg est le préféré de 26% des 13-24 ans, bien loin derrière les 88% d’Instagram, les 82% de TikTok, les 56% de Snapchat et les 54% de YouTube*. WhatsApp n’est le réseau social favori que pour 30 % des 13-24 ans, et Twitter pour 19 %. Le réseau social des « boomers », Facebook, a vieilli et ne touche plus les jeunes. Quant à Instagram, il a de plus en plus de mal à résister à la progression fulgurante de TikTok, mais reste le réseau préféré des 13-44 ans.

Sur les réseaux sociaux, les 13-24 ans suivent principalement la mode et le lifestyle (65%), la beauté (60%), l’humour et la cuisine (47%). Les contenus liés aux jeux vidéo arrivent assez loin derrière avec 23%, devancé par... le business, avec 28%. « Étonnamment, la catégorie “business” est sur-représentée chez les 13-24 ans », souligne l’étude. « Une génération d’entrepreneurs est sur les rails ! Il est en effet de plus en plus facile pour les jeunes digital natives de créer leur business. Ce sont donc des thématiques qui les intéressent fortement ». Et quand...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous