Faits divers

Inceste et sévices sur bébé : le point sur l’affaire, devant le tribunal de Grenoble

5 min

DROIT DE SUITE – En août dernier, le récit de Typhaine, qui accuse le père de sa fille d’inceste, avait fait beaucoup réagir les lecteurs de Factuel. Depuis, la situation judiciaire qui oppose Typhaine à son ex-mari reste trouble, malgré quelques avancées.

Un bébé dans un berceau
Le 15 avril 2022, Typhaine découvre à l’aide de caméras de surveillance, après de nombreux doutes et inquiétudes, que son mari de l’époque serait en train d’agresser sexuellement sa petite fille, alors âgée de huit mois.Illustration

« Depuis la parution de l’article Factuel, il y a plusieurs procédures baillon à mon encontre, et à l’encontre des personnes qui m’entourent, comme ma famille, et des journalistes. Le père de Lisa a déposé sept plaintes contre moi. La huitième, les gendarmes ont même refusé de la prendre ». Typhaine* est la mère de Lisa*.

Le 15 avril 2022, elle découvre à l’aide de caméras de surveillance, après de nombreux doutes et inquiétudes, que son mari de l’époque serait en train d’agresser sexuellement sa petite fille, alors âgée de huit mois. Après s’être séparée du père de sa fille, Typhaine se bat pour que ce dernier n’ait pas l’autorisation de revoir Lisa, même lors de rencontres avec un intermédiaire.

Vivre sans cesse dans la peur

Nous revoyons Typhaine le 2 novembre 2023, aux abords du Tribunal de Grenoble qui l’a convoquée ce jour pour un rappel à la loi. Le motif ? « Non-représentation d’enfant ». En effet, la mère de Lisa, aujourd’hui âgée de 2 ans, se bat pour que le père de sa fille ne puisse plus être en contact direct avec elle. « On ne parle pas du vol d’une voiture ou d’un portable, on parle du viol d’un bébé ! Je n’arrive pas à entendre que la Justice se "questionne" sur les agissements du père de Lisa », s’insurge Typhaine, qui vient à nouveau de recevoir un classement sans suite, malgré son recours.

Le procureur général aurait concédé, d’après Typhaine et son avocate, que le comportement du mis en cause « interroge » après avoir consulté les vidéos de caméras de surveillance, auxquelles Factuel a également eu accès, sur lesquelles on voit le père de Typhaine notamment manipuler des objets sexuels en tenant son bébé dans les bras. « Vous imaginez si vous saviez que votre enfant a déjà été violé par...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous