Faits divers

Tiphaine Véron : sa famille crée une association d’aide aux familles de Français disparus à l’étranger

9 min

Tiphaine Véron n’a plus donné signe de vie depuis le 29 juillet 2018, alors qu’elle débutait un voyage touristique au Japon. Sa famille se bat depuis avec détermination pour qu’éclate la vérité, menant elle-même les investigations.

japon tiphaine
Capture d'écran d'une des dernières vidéos de Tiphaine, filmée par une caméra de surveillance.

5 années ont passé depuis la brusque disparition de Tiphaine Véron dans la petite ville touristique de Nikko, située à 140 kilomètres de Tokyo. La jeune femme, passionnée par la culture japonaise, vient de fêter ses 36 ans lorsqu’elle s’envole pour l’aéroport de Narita, le 27 juillet 2018. 2 jours plus tard, son séjour est brutalement interrompu. Le 1er août, son frère Damien reçoit un inquiétant message de l’ambassade de France lui annonçant que sa sœur n’est jamais revenue à son hôtel, y abandonnant ses bagages et son passeport. Depuis, le mystère reste entier sur ce qu’il a pu advenir de la jeune femme, auxiliaire de vie scolaire à Poitiers. L’espoir ne s’est pourtant jamais éteint pour sa famille.

Continuer le combat

Un espoir qui pousse Damien à créer une association pour les 5 ans de la disparition de sa sœur : l'ATRED (Association Tiphaine : Recherche à l'Étranger des Disparus). L'association aura pour mission de  venir en aide aux familles françaises confrontées à la disparition d’un être proche à l’étranger et souvent désemparées par le fossé culturel et linguistique. Une nouvelle initiative qui s’ajoute au combat des Véron.

Avec une détermination inaltérable, même par le temps qui passe, la fratrie de Tiphaine persiste à bousculer l’apathie de la police japonaise. Cette dernière qui se refuse à croire à la piste criminelle soutient, sans preuve solide, la thèse d’un accident. Si la possibilité de voir les autorités locales changer de position semble, pour l’instant, improbable, l’enquête pourrait prendre, en revanche, un nouvel élan en France.

Le pôle cold cases

En janvier dernier, le tout nouveau pôle « cold cases », dédié aux affaires non élucidées, créé par la justice française en mars 2022, s’est en effet saisi du dossier. L’action de Corinne Hermann, la nouvelle...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous