Politique

Assemblée : la guerre larvée entre Renaissance et Horizons

La proposition de loi sur la fast-fashion, portée ce jeudi 14 mars par le groupe Horizons à l’Assemblée nationale, a suscité des remous au sein de la majorité présidentielle. Les relations sont plus que jamais glaciales entre le groupe Renaissance et les troupes d’Édouard Philippe.

 Sylvain Maillard et Laurent Marcangeli
Sylvain Maillard et Laurent Marcangeli à l'Assemblée nationaleSipa

« Horizons et Renaissance sont en train de s’écharper sur ce sujet », souffle en off un collaborateur parlementaire, bien au fait des tractations sur la proposition de loi (PPL) sur la fast-fashion. Portée par le groupe Horizons ce jeudi 14 mars lors de sa niche parlementaire – une journée réservée à l’examen des propositions de lois d’un groupe à l’Assemblée nationale, qui détermine l’ordre du jour –, la PPL vise à sanctionner financièrement les enseignes telles que les sites de vente en ligne chinois Shein ou Temu. Le texte, porté par Anne-Cécile Violland, députée Horizons de la 5e circonscription de Haute-Savoie, s’engage « à instaurer un cadre législatif pour réguler les pratiques commerciales des collections vestimentaires et d’accessoires à renouvellement très rapide, afin de réduire leur impact environnemental et de promouvoir une consommation plus durable ».

Accusées de vendre des vêtements de piètre qualité à bas coûts et de produire une empreinte carbone considérablement plus importante que leurs concurrents, les entreprises de fast-fashion n’ont pas bonne presse en France. À l’Assemblée nationale, tout le monde s’attend à ce que la proposition de loi du groupe Horizons soit votée à une large majorité. Une rareté sous la législature actuelle, en raison de la majorité relative qui prévaut.

Mais en coulisses, le texte est perçu comme un « camouflet » infligé par le groupe Horizons, pourtant allié de la majorité, au gouvernement. Selon nos informations, le texte a été préparé par Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et membre du parti d’Édouard Philippe, sans en avertir préalablement ses camarades du groupe Renaissance. Ce lundi 4 mars, en marge d’une réunion publique avec différents acteurs de la mode durable, M. Béchu a ainsi annoncé que le gouvernement allait « soutenir la proposition de loi » portée par Horizons à l’Assemblée...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous