Auto-écoles

Auto-écoles en ligne : l’uberisation gagne l'apprentissage de la conduite

7 min

Chaque année, des milliers de candidats au permis de conduire se tournent vers des auto-écoles en ligne. Un choix qui s'explique avant tout par les promesses d’économie et de flexibilité. Pourtant, derrière ce marché en plein bouleversement se cache une réalité beaucoup plus contrastée.

Voiture d'auto-école
Voiture d'auto-écoleFactuel2023!

En février 2021, Raphaël, un lycéen originaire de Caen s’inscrit sur Ornikar, auto-école en ligne qui promet un permis rapide et pas cher. Pourtant, il lui aura fallu trois ans et plus de 1500 euros dépensés pour réussir à obtenir le précieux sésame. Un bilan très éloigné des belles promesses pour l’étudiant qui aura vécu un véritable chemin de croix. Formateurs agressifs, frais cachés, dossier administratif à monter soi-même… Comme lui, ils sont des milliers chaque année à tenter le permis de conduire via ces plateformes en ligne. Un juteux business pour ces opérateurs qui n’est pas sans conséquence pour les apprentis conducteurs.

Un business en pleine expansion

En une décennie, le marché de l'apprentissage de la conduite a connu une mutation significative avec l'émergence et le développement des auto-écoles en ligne. Ce phénomène, loin d'être anecdotique, représente aujourd'hui près de 10% du marché du permis de conduire.

Nées autour de 2010, les auto-écoles en ligne ont initialement été perçues comme une alternative marginale aux établissements traditionnels. Toutefois, leur promesse d'abaisser le coût de la formation tout en offrant une flexibilité accrue a séduit un public de plus en plus large. En 2022, Ornikar se vantait d’avoir eu « 430.000 nouveaux élèves », de son côté son concurrent En Voiture Simone revendique 2 millions d’élèves depuis sa création en 2015.

Parmi ces nouveaux acteurs, Ornikar se distingue en tête de peloton avec son expansion récente dans le domaine de l'assurance et une levée de fonds impressionnante de 100 millions d’euros en 2023. Ce financement a été dirigé par le géant new-yorkais KKR, une société d'investissement mondialement connue, avec la participation des investisseurs historiques tels qu'Idinvest, Bpifrance via son fonds Large Venture, Elaia, Brighteye et H14. Cette levée de fonds a pour but d'accélérer le développement international d'Ornikar, notamment sous sa...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous