Consommation

Erreurs de prix sur les étiquettes : la grande distribution pointée du doigt

11 min
3 effets

Depuis plusieurs mois, des consommateurs relèvent des écarts de prix entre ce qui est affiché en rayon et ce qu’ils doivent payer. Leur nombre conséquent pose question.

prix supermarchés
Mourad ALLILI/SIPA

« Je fais mes courses au jour le jour, et au moins 3 fois par semaine, je trouve des erreurs sur mon ticket de caisse ». C’est le constat fait par Colette, une retraitée de 72 ans qui fait ses courses dans un Franprix du 15e arrondissement parisien. Elle n’est pas un cas isolé. Factuel a interrogé les caissières de plusieurs filiales parisiennes de la marque, qui reconnaissent en toute transparence rencontrer ce problème et devoir rembourser les différences de prix aux clients très régulièrement.

Même question et mêmes retours dans un « Carrefour City », situé à deux rues de chez Colette. Une jeune femme sort indignée du magasin à la devanture blanche et verte, un pot de glace à la main, dénonçant une erreur d’un euro. « Il était à 6,59 euros en rayon et en caisse automatique, il est passé à 7,59 euros ! C’est abusé ! Il était facile de s’en rendre compte puisque c’est le seul produit que j’ai acheté. Donc je savais bien ce que je devais payer. » 

Factuel a interrogé plus d’une dizaine de caissières du groupe Monoprix, le refrain est le même. Les erreurs ne constituent pas une exception mais sont devenues la règle.

Des erreurs de prix cachées dans chaque panier

Les associations de consommateurs sont plus sollicitées que d’ordinaire depuis le début 2022  au sujet des erreurs de prix dans les supermarchés. Les témoignages affluent abondamment. Ils dénoncent systématiquement le même cas de figure : à la caisse, le montant des produits de leurs paniers est supérieur à celui affiché en rayon. Julie Vanhille, secrétaire générale de l’association de consommateurs ADEIC, affirme avoir beaucoup été interpellée sur cette question de différence de prix : « Au-delà même de nos fonctions au sein de l’association, nous le remarquons aussi en tant que consommateurs. Moi, par exemple, je fais des listes de courses. Je note à côté le prix en rayon puis je le compare au prix final sur le ticket de caisse. Pratiquement à chaque fois, je trouve des différences de prix ».

Une tiktokeuse du nom de @ameliesdt21 a fait sensation sur les réseaux sociaux, en avril dernier, avec une vidéo reprise par le média Loopsider. La jeune femme s’est filmée dans un supermarché, comparant, image à l’appui, les prix affichés en rayon des denrées de son panier avec celui qui passait à la caisse. Au final, elle a constaté une augmentation de 10% de la note.

Pour les directeurs des enseignes, les étiquettes électroniques, appelées aussi étiquettes de gondole, sont en cause. Ils justifient ces incidents par des bugs informatiques, les variations de prix dues à la crise particulièrement inflationniste que nous avons traversée et, plus rarement, par des erreurs humaines.

L’inflation est-elle à l’origine des différences de prix ?

L’inflation a rendu le consommateur plus vigilant. Une enquête réalisée par France Info en partenariat avec France Bleu et le cabinet Nielsen Q, a permis de constater dans le détail les augmentations de prix en un an, sur des articles de base. Par exemple, le sucre premier prix a augmenté de 56% entre le...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous