Palestine

L’Autorité palestinienne rémunère les auteurs d'attaques menées contre Israël

8 min
2 effets

ENQUÊTE 1/3 - La loi palestinienne 19 de 2004 garantit un salaire à ceux qui mènent des actions contre Israël. Ces rémunérations augmentent avec la durée de l’incarcération. Plus la peine est longue, plus le versement est élevé.

Palestine
Des Palestiniens portent les corps de Hassan Qatnani, Moaz al-Masri et Ibrahim Jabr, drapés dans les drapeaux du Hamas. L'armée israélienne a déclaré avoir tué trois Palestiniens recherchés pour une attaque perpétrée le mois dernier contre une voiture près d'une colonie juive de Cisjordanie, qui a tué une mère israélo-britannique et deux de ses filles. Le Hamas a indiqué qu'ils étaient membres de l'organisation et a revendiqué l'attaque.Majdi Mohammed/AP/SIPA

Taylor Force, 28 ans, est un ancien officier de l’armée américaine plein d’avenir, qui prépare une thèse à l’université Vanderblit à Nashville, dans le Tennessee. Le 8 mars 2016, alors que dans le cadre de son programme d’étude, il visite pour la première fois le port de Jaffa avec ses camarades étudiants, un Palestinien de 21 ans surgit avec un couteau et le poignarde à mort. Il meurt sur le coup. 10 autres personnes sont blessées dans l’attaque, dont une femme enceinte et un arabe israélien, avant que la police finisse, au terme d’une course-poursuite longeant la Méditerranée, par neutraliser l’assaillant. Ce type d’attentat terroriste est relativement courant en Israël, mais il trouve cette fois un écho particulier dans l’actualité internationale de par son contexte : Joe Biden, alors vice-président des États-Unis, rencontre au même moment l’ancien président israélien, Shimon Peres, à Tel Aviv.

Alors que l’assaillant décède des suites de ses blessures, l’Autorité Palestinienne (AP) verse une pension à sa famille, selon les dispositions prévues à cet effet. Deux ans plus tard, en 2018, le président Donald Trump promulgue une loi, précédemment adoptée par la commission sénatoriale des Relations étrangères : la « Taylor Force Act », en hommage à l’étudiant assassiné. « L'Autorité palestinienne verse des salaires aux Palestiniens qui attaquent des personnes innocentes comme Taylor », s’étrangle le représentant Edward Randall Royce, devant le congrès des États-Unis. « Récompenser les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes avec un salaire mensuel fait partie de la loi palestinienne. La direction de l'AP rétribue également les familles des kamikazes palestiniens. Il va sans dire que ces politiques encouragent clairement le terrorisme », explique-t-il. Le texte prévoit qu’un tiers des fonds alloués par Washington à l’Autorité palestinienne est gelé, tant que celle-ci verse ces allocations. La législation précise également les étapes par lesquelles les...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous