Islamisme

Florence Bergeaud-Blackler : « Les Frères musulmans ont un projet d’expansion »

6 min

Début janvier 2024, Factuel a publié une enquête sur la nouvelle association Safwa Centre et sa proximité avec les Frères musulmans. Afin d’analyser le discours, les appels aux dons et les prises de positions de Safwa Centre, nous avons rencontré Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue, chercheuse au CNRS, spécialiste de l’influence des Frères musulmans et autrice de l’enquête très remarquée Le Frérisme et ses réseaux (janvier 2023).

Capture d'écran du site de Safwa Centre
Capture d'écran du site de Safwa Centre

Factuel.  Après avoir dissous Baraka City, voilà qu’une nouvelle association (Safwa Centre) voit le jour, aux similitudes troublantes, jusque dans son organigramme, puisqu’à sa tête se trouve entre autres Idriss Sihamedi. Est-ce possible aujourd’hui de parvenir à totalement faire interdire une association proche de l’islamisme en France sans constater une résurgence peu après ?

Florence BERGEAUD-BLACKLER.  Il n'y a là rien de surprenant, une association dissoute peut très bien se rouvrir avec des statuts différents mais un programme identique. En Mars 2023, Sihamedi a annoncé qu’il rejoignait, en tant que directeur de communication, le Safwa International Centre de Mohamed Hassan Dedew/Dadou, un dirigeant des Frères musulmans et directeur du Centre de Formation des Oulémas à Doha. Il lançait une campagne qui visait la France mais aussi disait-il l’Angleterre, l’Australie, le Canada et les États-Unis.

Cheikh Dedew est connu pour ses propos radicaux. Dans un enregistrement audio diffusé après la republication des caricatures du prophète Mahomet par Charlie Hebdo en 2020, il appellait au meurtre qualifiant la publication de provocation et d'offense. Il incitait les musulmans à infliger le pire des châtiments à ceux qui se moqueraient du prophète.

Dans le discours des membres de Safwa Centre, on retrouve une urgence à recevoir des dons de la part de contributeurs, afin d’aider les musulmans dans leur « ascension islamique sociale ». Dans la plupart des réseaux fréristes, à quoi servent véritablement les dons faits naïvement par des participants lambdas ?

Safwa veut créer des structures, des services « à son image » pour « se retrouver autour de services inspirés par l’islam, pour la communauté musulmane, répondre aux questions des musulmans et non-musulmans, générer de l’autonomie et financer ses propres structures ». Le projet est écrit en mauvais français mais il dit l’essentiel : créer des structures et services pour des musulmans et non musulmans par...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous