Éducation nationale

Nanterre : un professeur menacé de subir le même sort que celui de Samuel Paty

2 min

INFO FACTUEL – Un professeur d’histoire-géographie a été menacé de mort au sein de son propre lycée, à Nanterre. Un dépôt de plainte a été effectué à la suite de la découverte d’un tag promettant à l’enseignant un sort identique à celui de Samuel Paty.

Lycée à Lyon (image d'illustration)
Lycée à Lyon (image d'illustration)KONRAD K./SIPA

Selon les informations recueillies par Factuel, une enquête préliminaire a été ouverte à la suite de menaces de mort proférées à l'encontre d'un professeur d'histoire-géographie du lycée Joliot-Curie de Nanterre. Ces menaces font suite à un cours donné sur les attentats islamistes le 17 octobre dernier.

Un tag a été retrouvé au sein même de l'établissement scolaire la semaine dernière : « T'es more [sic] comme Samuel Paty fdp [fils de pute, NDLR] ». Un dépôt de plainte a été effectué le 17 décembre. Selon une source policière proche du dossier, le professeur menacé n'a pour l'heure pas été placé sous protection policière, il bénéficie simplement d’une protection fonctionnelle.

Contactée par Factuel, l’académie de Versailles, dont dépend le lycée, confirme cette information, et ajoute que le rectorat, via son conseiller technique sécurité (CTS), est en contact régulier avec l’enseignant. « L'académie de Versailles condamne les propos qui ont visé ce professeur et met en place tout l'accompagnement dont il aura besoin », nous précise-t-on.

La protection fonctionnelle des agents du service public garantit notamment une assistance juridique et peut aboutir à la mise en retrait provisoire du professeur menacé. Selon nos informations, le professeur souhaiterait toutefois retourner au lycée après les vacances de fin d’année afin de reprendre le fil de son enseignement.

La situation est actuellement suivie par le rectorat et la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) des Hauts-de-Seine, en lien étroit avec les forces de police.

En octobre 2022, le lycée Joliot-Curie de Nanterre avait été le théâtre de violences (tirs de mortiers, gaz lacrymogènes) de la part de plusieurs jeunes individus cagoulés, faisant 2 blessés parmi les forces de l’ordre. Un blocus des élèves avait même contraint l’établissement à fermer ses portes durant plusieurs jours. Une dizaine de mineurs avaient été interpellés et placés en...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous