Hôpital

32 milliards pour l’hôpital : la fausse annonce de Gabriel Attal

3 min

Alors que l’hôpital est plongé dans une crise financière inédite, Gabriel Attal, en déplacement le 13 janvier dernier au CHU de Dijon a promis « 32 milliards d’euros supplémentaires ». Une annonce qui a suscité la colère des professionnels de santé qui dénoncent un coup de communication trompeur.

Gabriel Attal
Gabriel Attal le 15 février 2024 à JanvilliersRaphael Lafargue/SIPA

32 milliards pour l’hôpital, voilà une aide qui devrait ravir la communauté hospitalière. Pour répondre à la crise financière que traverse l’hôpital français avec 1,2 milliard de déficit sur l’année 2023, Gabriel Attal n’a pas hésité à sortir les grandes annonces. En déplacement au CHU de Dijon le 13 janvier 2024, le nouveau locataire de Matignon, accompagné de la ministre du Travail Catherine Vautrin, s’en est allé à une promesse étonnante : « 32 milliards d’euros d’investissements supplémentaires » dans le système de santé « d’ici cinq ans ». Loin de la cure d’austérité prônée par l’exécutif, le Premier ministre a érigé « les soignants et l’hôpital » au rang de « trésor national ». « Parmi tous les problèmes que nous avons à résoudre, (...) l'hôpital est en haut de la pile », a-t-il ajouté.

Pourtant, rien de nouveau dans ces 32 milliards d’euros. En effet, il s’agit d’un rappel de l’évolution des dépenses de santé (Objectif national de dépenses d’assurance maladie) telle que prévue par la loi de programmation de finances publiques, adoptée en décembre 2023 après un nouveau recours au 49.3 d’Élisabeth Borne. Un tour de passe-passe que Matignon a voulu très vite préciser pour ne pas embraser la colère des syndicats. Cette trentaine de milliards d’euros correspond « à la hausse du budget de la branche maladie qui a été adoptée dans la dernière loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) », explique-t-on. Une somme déjà prévue donc et qui englobe à la fois la médecine de ville et l’hôpital. En réalité, seuls « 3 milliards d’euros supplémentaires en 2024 par rapport à 2023 » seront destinés à l’hôpital. Quand on se plonge dans les documents budgétaires du Journal Officiel, on s’aperçoit que les dépenses de l’Assurance maladie passeront de 242,2 milliards d’euros en 2022 à 273,9 milliards d’euros en...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous