États-Unis

Crise migratoire aux États-Unis : « L’administration Biden paye le prix de son aventurisme »

6 min

ANALYSE - Gérald Olivier est journaliste et vit entre la France et les États-Unis. Titulaire d’un Master of Arts en Histoire américaine et observateur de longue date de la politique outre-Atlantique, il revient ici sur la crise migratoire qui touche les États-Unis et sur le bras de fer qui oppose le Texas et l'État fédéral pour y répondre.

Patrouille de police à la frontière avec le Mexique
Patrouille de police à la frontière avec le MexiqueMichael Nigro/Sipa USA/SIPA

FACTUEL. Quel est l'état de la crise migratoire aux États-Unis qui explique la décision du Texas de s'opposer à l'État fédéral sur ce sujet ?

Gérald OLIVIER. Cette crise est devenue ingérable ce qui explique la montée des tensions entre les autorités du Texas et les autorités fédérales. C’est une crise entièrement manufacturée par l’administration Biden qui paye ici le prix de son aventurisme et de son radicalisme. Cette crise concerne l’immigration clandestine, particulièrement les passages par la frontière sud du pays, depuis le Mexique. En 2020, dernière année de la présidence de Donald Trump les gardes-frontières avaient interpellé quatre cent mille personnes entrées illégalement. En 2022, deuxième année de la présidence Biden, ce chiffre était passé à 2,2 millions. Cinq fois plus. Les chiffres pour 2023 seront sans doute encore plus élevés. Vers la fin de l’année on dénombrait entre dix et quinze mille interpellations chaque jour, soit entre 3,5 et 5 millions de personnes par an. Le 5 décembre 2023 a vu 12 600 interpellations, record sans précédent. Au total depuis 2021 et l’entrée de Joe Biden à la Maison Blanche ce sont plus de huit millions de clandestins qui sont entrés illégalement aux États-Unis. La situation est devenue complètement folle.

Cet afflux est le résultat de la politique migratoire de l’administration Biden. Les Démocrates au pouvoir depuis 2021 sont des radicaux qui rêvent d’un monde sans frontière.

Cet afflux est le résultat de la politique migratoire de l’administration Biden. Les Démocrates au pouvoir depuis 2021 sont des radicaux qui rêvent d’un monde sans frontière. Ils ont fait savoir que quiconque parvenait à entrer aux États-Unis y trouverait un refuge, du travail, des papiers, de l’aide et, à terme, potentiellement une nouvelle nationalité. Joe Biden a annulé les décisions du président Trump qui avaient permis de réduire le flot...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous