Joe Biden

Top cinq des lapsus mémorables de Joe Biden

Affaibli depuis plusieurs années, le président américain de 81 ans enchaîne les lapsus durant les meetings et prises de paroles officielles. Candidat à sa réélection pour le camp démocrate aux élections de novembre prochain, ses maladresses ne laissent pas indifférents les réseaux sociaux, qui prennent un malin plaisir à les relayer à l’envi. Factuel a recensé cinq d’entre elles, commises durant son mandat à la tête de la Maison-Blanche.

Joe Biden
Joe Biden à la Maison-Blanche

« Mitterrand d’Allemagne »

Le 4 février 2024, lors d’un meeting qui s’est tenu à Las Vegas (Nevada), Joe Biden a commis une double erreur, à la fois nominative et chronologique. Évoquant le sommet du G7 de Carbis Bay (Royaume-Uni) de juin 2021, le président américain qui pensait évoquer son interlocuteur Emmanuel Macron a fait allusion à François Mitterrand, décédé depuis 1996 : « Mitterrand d’Allemagne, je veux dire de France, m’a regardé et m’a dit : "Tu sais, pour combien de temps est tu revenu ?". » Des paroles quelque peu déroutantes, qui depuis la tenue du meeting ont fait le tour du globe.

Colombie ou Cambodge ?

Le 12 novembre 2022 s’est tenu un sommet de l’Asie du Sud-Est à Phnom-Penh, la capitale du Cambodge. Invité, le président Joe Biden a commis un lapsus de 18.000 km, confondant le pays organisateur avec la Colombie. Lors du discours d’ouverture, il a ainsi déclaré : « Je tiens à remercier le Premier ministre pour le leadership de la Colombie à la présidence de l’Asean », autrement-dit, l’organisation politique et économique d’Asie du Sud-est. Une erreur qui n’est un cas pas isolé, puisqu’avant de s’envoler depuis Washington, Joe Biden avait déjà annoncé aux journalistes, réunis en conférence de presse, « se diriger vers la Colombie ». Une erreur qui fut rectifiée presque instantanément par le président lui-même.

« Où est Jackie ? »

Le mercredi 28 septembre 2022, lors d’une allocution officielle à la Maison-Blanche au sujet de la lutte contre la malnutrition et l’obésité, le président Biden s’est adressé à une parlementaire républicaine de l’Indiana… décédée deux mois plus tôt d’un accident de voiture. Jackie Walorski, alors parlementaire depuis 2013, avait ardemment contribué à l’organisation de ce sommet, d’où sa proximité avec le chef de l’État. La porte-parole de la Maison-Blanche Karine Jean-Pierre a justifié cette réaction affirmant qu’il « pensait fort...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous