Samuel Paty

Samuel Paty : le contact du terroriste en Syrie ne figure pas parmi les prévenus

7 min
1 effet

Aucune charge n’est retenue par le Parquet à l’encontre de Faruq Shami, le destinataire du message de revendication du tueur de Samuel Paty. Il fera l’objet d’une procédure distincte pour « provocation à un acte terroriste ».

Samuel Paty
Le livre monument en hommage à Samuel Paty dévoilé le 16 octobre 2021.ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

« J’ai décapité le prof. Là, je vais faire le djihad en France. Mes frères, que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d’Allah et ses bénédictions. J’ai vengé le prophète Mohammed, que les bénédictions d’Allah soient sur lui ainsi que la paix. C’est ce professeur qui a montré le prophète Mohammed, que les bénédictions d’Allah soient sur lui ainsi que la paix. Il l’a montré de façon offensante. » Il est très exactement 16h59 ce 16 octobre 2020 lorsque Abdoullakh Anzorov, qui vient tout juste de trancher la tête de Samuel Paty, adresse sur Instagram ce message audio (successivement en russe puis en arabe) à un certain @dnevnik_71.

Les enquêteurs de la Sous-Direction AntiTerroriste (SDAT), chargée du dossier, mettront plusieurs jours à identifier formellement le destinataire de ce message de revendication. L’examen du téléphone d’Abdoullakh Anzorov et le traçage de son historique numérique permettent de localiser ce contact anonyme dans la province rebelle syrienne d’Idlib. L'homme derrière le compte @dnevnik_71 est bien connu des services de renseignement occidentaux. Il s’agit de Farrukh Furkatovitch Fayzimatov, un djihadiste tadjik né le 2 mars 1996. Sous le pseudonyme de Faruq Shami (« Faruq le Syrien »), il se fait passer sur les réseaux sociaux pour un journaliste blogueur couvrant le conflit syrien de manière indépendante.

Sur la plateforme de messagerie chiffrée Wickr Me et sur sa chaîne Telegram, il documente ses « pérégrinations » en Syrie à une centaines d’abonnés, selfies à l’appui. La plupart de ses posts renvoient vers le site qu’il a lui-même créé, Muhajeer.com, une plateforme quasi intégralement rédigée en langue russe et qui se présente comme un « portail médiatique conçu pour couvrir les évènements des terres bénies du Sham (nom donné de façon militante à la Syrie par certains islamistes, NDLR) ».

Avec ses différents avatars, Farrukh Fayzimatov...

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous