RATP

Ouverture à la concurrence de la RATP : ces intérimaires qui inquiètent les agents

7 min
3 effets

ENQUÊTE 2/3 - 250 élus ont signé une tribune pour dénoncer la mise en concurrence de la RATP et ses incidences sur les conditions de travail. Selon des agents de la RATP, le recours à des intérimaires entraîneraient des manquements à la sécurité.

Ouverture à la concurrence de la RATP : ces intérimaires qui inquiètent les agents
Des travaux de la ligne 6 du métro parisien en 2021 (illustration).Xavier Francolon/SIPA

Factuel, votre futur média d'enquête et investigation, vous propose de découvrir gratuitement et en avant-première le travail de sa rédaction jusqu'au 10 mai. Abonnez-vous pour permettre à Factuel de voir le jour.

Une pince accrochée pour soulever un rail oubliée par l’intérimaire qui l’avait utilisée. Cette photo, qui a été envoyée sur un groupe de discussion privée par l’un des collègues des quatre agents de la RATP que Factuel a interrogés, illustre à elle seule toute la problématique de la formation des intérimaires, engagés par des sous-traitants privés de l’entreprise. « C’est notre collègue qui s’en est rendu compte à temps, juste avant la reprise du service. Une pince comme ça aurait pu faire dérailler tout un métro, et avec lui 800 passagers ! », s’alarme Steven, encore estomaqué.

Une pince oubliée sur des rails, peu avant le passage d'un métro
Factuel
Une pince oubliée sur des rails, peu avant le passage d'un métro

Certains agents, comme Steven, peuvent occuper le rôle de « surveillants de chantiers » le temps d’une nuit. Une tâche qui, dans la théorie, consiste à rappeler les règles de sécurité aux agents du privé et vérifier que tout est en ordre pour la reprise du service le matin. « On a eu une bonne formation, on est censés tout savoir, mais eux n’ont pas appris tout ça. Ils ne font pas attention et appliquent peu de règles de sécurité pour travailler vite, puisqu’on leur rabâche d’être efficaces. On essaie de leur rappeler que s’il y a des morts à cause d’un déraillement, ils n’auront plus affaire à leurs chefs mais aux forces de l’ordre », s’inquiète Steven. Le site officiel d’Île-de-France mobilités assure pourtant que la mise en concurrence de la RATP va permettre notamment d’offrir aux usagers « un meilleur service, que ce soit en termes d’offre de transports, de régularité, de propreté, ou encore d’information voyageurs ».

« Il y a de...

À lire aussi

Nos recommandations

Vous aimerez aussi

s
partagez

Partagez une information avec notre rédaction

Factuel Media. Les faits sont têtus, nous aussi.

Découvrez encore plus

abonnez-vous